CH354

Bouchard, Télesphore-Damien, 1881-1962. - 1908 - 1995. - 2,33 m de documents textuels. - 10 documents photographiques.

Notice biographique
Télesphore-Damien Bouchard est né à Saint-Hyacinthe, le 20 décembre 1881. Il est le fils de Damien Bouchard, cordonnier, épicier, hôtelier, et de Julie Rivard. Il fait ses études à l'Académie Girouard et au Séminaire de Saint-Hyacinthe de 1894 à 1902. Après avoir collaboré aux journaux « La Patrie » et « La Presse » durant ses études, il devient rédacteur pour « L'Union » de 1901 à 1911 puis propriétaire de ce journal de 1903 à 1911 qu'il nomme « Le Clairon » en 1912. Toujours dans le domaine journalistique, il est fondateur et propriétaire du journal « En Avant » de 1937 à 1939, fondateur et directeur du « Clairon de Montréal » de 1946 à 1950 qui devint « Le Haut-Parleur », en 1950. Il est aussi propriétaire de l'Imprimerie de L'Union à partir de 1909 et trésorier de l'Imprimerie Yamaska. En politique municipale, il est échevin de 1905 à 1908, il est greffier de la Ville de 1909 à 1912 puis maire de Saint-Hyacinthe de 1917 à 1930 et de 1932 à 1944. Il est député libéral provincial du comté de Saint-Hyacinthe de 1912 à 1919 et de 1923 à 1944, orateur suppléant à l'Assemblée législative de 1928 à 1930 puis orateur de 1930 à 1935. Ministre des Affaires municipales et de l'Industrie et du Commerce en 1935-1936, ministre des Terres et Forêts en 1936, Bouchard est chef de l'Opposition officielle de 1936 à 1939. Il est ministre des Travaux publics dans le cabinet Godbout de 1939 à 1942 et ministre de la Voirie de 1939 à 1944. Il est nommé sénateur le 3 mars 1944. Télesphore-Damien Bouchard est fondateur et secrétaire de l'Union des municipalités de la province de Québec de 1919 à 1937, président du Syndicat national de rachat des rentes seigneuriales de 1935 à 1944 et premier président d'Hydro-Québec en 1944. Il a publié plusieurs de ses discours ainsi que ses « Mémoires » en trois volumes en 1960. Télesphore-Damien Bouchard est décédé à Westmount, le 13 novembre 1962. Il est inhumé à Saint-Hyacinthe dans le cimetière Notre-Dame-du-Rosaire. Le 12 mai 1904, il épouse, à l'église de la paroisse Sainte-Cunégonde de Montréal, Marie-Blanche-Corona Cusson. Le couple a trois enfants dont un seul survit, Cécile-Éna (1906-1987).

Portée et contenu
Ce fonds comprend les Mémoires de Télesphore-Damien Bouchard, publiés en 1960, ses conférences et discours en six volumes, des documents sur la Commission Lapointe, sur la Crise économique de 1929, sur l'instruction obligatoire, l'enseignement de l'histoire, l'Institut Démocratique Canadien, l'Union des municipalités de la province de Québec, la municipalisation de l'électricité, la pasteurisation du lait, le rachat des rentes seigneuriales, deux partitions musicales, une généalogie de la famille Bouchard, la franc-maçonnerie, un répertoire du fonds Télesphore-Damien Bouchard aux Archives Nationales du Québec à Québec, un inventaire du fonds Cécile-Éna Bouchard aux Archives Nationales du Québec à Québec, un relevé des sépultures de la famille Bouchard, un index des « Mémoires » de T. D. Bouchard fait par M. Jean-Noël Dion en 1995 et huit photographies de la famille Bouchard, de Nicolas Sauer et de Saint-Hyacinthe.
T.D. Bouchard est bien connu pour être un libéral et un homme avant-gardiste. On le disait millionnaire dans les années 1940-1950. Des documents concernant sa situation financière pourront confirmer ou infirmer ces dires. Ces pièces sont importantes pour l'histoire de la région et du Québec, parce que Bouchard avait des intérêts dans plusieurs entreprises, notamment son journal Le Clairon et son imprimerie qui a imprimé bon nombre de brochures gouvernementales. Les principales séries sont les suivantes : Théâtre Corona (1950-1956), T.D. Bouchard & Cie (1953-1964), La Maskoutaine Ltée, compagnie d'assurances (1939-1964), assurance-vie de Bouchard, certificat du Club maskoutain (1938-1961), deux plans du projet de monument funéraire de Bouchard, correspondance (1939-1964), Consolidated Theatre Limited (1947-1952), lettres patentes de la Compagnie immobilière de La Providence (1913), Club athlétique de Saint-Hyacinthe (1914), Club de golf de Saint-Hyacinthe (1929), développement domiciliaire du quartier Bourg-Joli (1911-1964), documents administratifs (1938-1958), Comité paritaire de l'industrie de la construction (1962-1963), Hôtel Canada, Taverne Nouveau-Canada, (1957-1965), locations d'appartements et de maisons, listes d'employés, de propirétés, rapports financiers, succession Bouchard.

Source du titre composé propre
Le titre est au nom de la personne concernée par les documents.

Historique de la conservation
Ce fonds appartient aux archives de la Société d'Histoire régionale de Saint-Hyacinthe et a été reçu de Mlle Cécile-Éna Bouchard par l'entremise de M. Benoit Benoit, en 1973.
Les documents financiers de Bouchard ont été acquis en avril 2000 des pères Dominicains de Montréal.

Instrument de recherche
Un répertoire numérique simple du fonds a été réalisé en 1990, 5 p.
Un répertoire numérique de l'ajout reçu en 2000 a été réalisé en mai 2001, par Luc Cordeau, 8 p.

Sources complémentaires
Les Archives Nationales du Québec à Québec, les Archives Nationales du Canada, le Séminaire de Québec/ Musée de la civilisation possèdent des fonds relatifs à T.-D. Bouchard.

Bibliographie
« Surnommé le "diable de Saint-Hyacinthe, T.-D. Bouchard mourait il y a 25 ans » / Jean-Noël Dion. - Saint-Hyacinthe : Le Courrier de Saint-Hyacinthe, 21 octobre 1987.
Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 / Bibliothèque de l'Assemblée Nationale. - Québec : Les Presses de l'Université Laval, 1993, p. 90.
Annuaire du Séminaire de Saint-Hyacinthe 1930-1931, no 53. - Saint-Hyacinthe : Le Séminaire, 1931, p. 45.
Annuaire du Séminaire de Saint-Hyacinthe 1941-1942, no 64. - Saint-Hyacinthe : Le Séminaire, 1942, p. 47.
Annuaire du Séminaire de Saint-Hyacinthe 1942-1943, no 65. - Saint-Hyacinthe : Le Séminaire, 1943, p. 46.
Annuaire du Séminaire de Saint-Hyacinthe 1962-1963, no 85. - Saint-Hyacinthe : Le Séminaire, 1963, p. 74.
Annuaire du Séminaire de Saint-Hyacinthe 1965-1966, no 88. - Saint-Hyacinthe : Le Séminaire, 1966, p. 144.
Annuaire du Séminaire de Saint-Hyacinthe 1972-1973, no 95. - Saint-Hyacinthe : Le Séminaire, 1973, p. 46.